Les énergies renouvelables contribuent énormément à la lutte contre l’effet de serre et les rejets de CO2. Ne produisant que très peu de déchets ou d’éléments polluants, leur utilisation est un vrai cadeau pour notre environnement. De plus, elles coûtent largement moins cher que les énergies fossiles comme le gaz, le charbon ou encore le pétrole. Il existe 5 familles d’énergies renouvelables avec des spécificités différentes que tous devraient connaître.

  1. L’énergie solaire

L’énergie puisée à partir du rayonnement du soleil fait partie des énergies vertes les plus exploitées dans le monde. Et c’est compréhensible car le soleil est une source d’énergie disponible partout. Si l’énergie photovoltaïque consiste principalement à obtenir de l’électricité à partir du rayonnement solaire, l’énergie solaire thermique, quant à elle, favorise la production de chaleur. Le plus intéressant c’est que les panneaux solaires prix sont très avantageux.

  1. L’énergie biomasse

C’est une énergie renouvelable produite par des matières organiques telles que le bois, le biogaz ou encore les biocarburants. On obtient ce type d’énergie en ayant recours à la combustion ou la métabolisation de ces matières organiques.

  1. L’énergie éolienne

On peut également avoir de l’énergie propre grâce à l’air. Les éoliennes sont les fières descendantes des moulins à vent. L’électricité qu’elles procurent provient tout simplement du déplacement des masses d’air.

  1. L’énergie géothermique

Il s’agit d’une énergie renouvelable fournie par le sol. Elle peut procurer de la chaleur et de l’électricité à la fois. Ce qui la diffère des autres c’est le fait qu’elle soit totalement indépendante de toutes conditions atmosphériques. Mais pour mieux profiter de la géothermie, il faut respecter sa vitesse naturelle lors de la transformation.

  1. L’énergie hydraulique

Produite par l’eau, notamment par les courants marins, les vagues, les barrages, les marrées ou le croisement d’eau douce de la mer, c’est une énergie renouvelable que l’on peut très bien exploiter tout au long de l’année. Il faut juste prendre des précautions pour ne pas perturber les flux naturels des mers si l’on puise de l’énergie thermique marine.